Réduire la facture énergétique de la résidence et contribuer aux économies d’énergie.

0
15

Les changements conduits par les Conseils Syndicaux, depuis l’exercice 2015/2016, (remplacement des ampoules électriques sur les paliers et dans les halls, « relamping » des parkings, changement du mode de production de l’eau chaude sanitaire, isolation des réseaux d’eau chaude en parties communes…) ont permis de réduire notre dépendance à l’énergie électrique de 30% environ. Nous sommes sans doute au maximum de l’efficacité économique de ce type de mesures. 

Or, notre immeuble consomme encore annuellement 1.600.000 kWh, soit environ 260.000€ (aux conditions tarifaires 2022), pour ses services généraux (éclairage des parties communes, ascenseurs, ventilation mécanique contrôlée, …) et surtout le chauffage collectif qui représente à lui seul 80 % des consommations électriques. 

Notre approvisionnement en électricité relève, jusqu’à fin février 2023, d’un « contrat de fourniture à prix fermes de marché », conclu avec EDF pour 3 ans ; nous devrons donc négocier un nouveau contrat de fourniture d’électricité, d’ici la fin 2022 qui risque, dans le contexte actuel, de conduire à une augmentation très significative du coût de cet approvisionnement. Or, les copropriétés, comme la nôtre, ne sont pas actuellement éligibles au mécanisme de « bouclier tarifaire ».

   A court terme pour minorer l’impact sur notre budget collectif des hausses à venir, notre seul levier est de réduire nos dépenses de chauffage. 

Comment faire ? 

– Décaler le démarrage de la période de chauffe collective (ce qui a été fait actuellement grâce à une météo favorable…) et avancer sa fin, le chauffage individuel pouvant compenser en intersaisons. 

– Baisser les consignes du chauffage de base collectif de 1 à 2 °C (Rappel : une variation d’un degré correspond à une diminution de 7% de la consommation électrique.).

 Des actions à moyen ou long terme, en cours de réflexion, pourront aussi contribuer à améliorer la performance énergétique de notre immeuble. Mais elles engagent des investissements conséquents, à décider lors de prochaines assemblées générales.

Auriez-vous des suggestions complémentaires pour notre Résidence ? 

A renvoyer par mail à l’adresse contact@resaquitaine.fr

A déposer à la loge (boîte à idées)

Diverses actions individuelles peuvent en outre être mises en œuvre dans les logements (par exemple, le remplacement des fenêtres et l’isolation des coffres des volets roulants apportent un gain thermique d’environ 2°C, régler sa ventilation, fermer ses volets…)

Les Conseils Syndicaux d’Aquitaine 1 et 2

Previous articleMémento de la permanence du 18 octobre 2022
Next articleMémento de la permance du 25 octobre 2022